Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Arthur G à la "rencontre" du Fouta Djalon

Publié le par fouta-decouverte

Arthur G à la "rencontre" du Fouta Djalon

Extraits du récit de Arthur qui, au cours de son voyage ouest africain, est parti à la "rencontre" du Fouta :

« Doucki, c'est un petit bled du Fouta qui a deux grands attraits. Le premier, c'est d'être entouré par des sites naturels à couper le souffle et le deuxième, c'est d'avoir un gars du village qui a su profiter de cette chance et développer le tourisme de découverte dans le coin. N'imaginez pas un déferlement de gens avec des parkings à rallonge comme au Gros-du-Roi un 15 Août, il y a seulement 3 à 4 cases d'accueil et une moyenne d'une dizaine de visiteurs par mois.

Ce ne sera pas le récit le plus aventurier de ce voyage, mais j'ai tellement apprécié le paysage que j'en rigolais de plaisir.

J'y ai passé deux jours à marcher dans la cambrousse, à monter et à descendre de grandes collines et massifs rocheux, tout en me rafraîchissant par moment au bord de cascades ou en me baignant dans d’accueillants trous d'eau.

Dans ces longues marches, j'étais guidé par Abdou, le frère d'Hassane Ba, le gars qui tient l'auberge. Bien que je n'aime pas vraiment suivre un guide, pour voir tous ces endroits, ce fut bien nécessaire.

Au petit matin, après avoir laissé dernière nous les dernières cases dispersées du village, nous débouchons sur un jolie panorama. Nous venons juste de commencer, ne sachant pas à quoi m'attendre, je suis déjà agréablement surpris par la beauté du paysage. Si j'avais su ce que nous rencontrerions ensuite, j'aurai gardé de l'enthousiasme car nous sommes allés crescendo dans le sublime.

Arthur G à la "rencontre" du Fouta Djalon

Je vous arrête de suite.

Tout le monde sait que la beauté est subjective. Pour certains ces

paysages pourraient paraitre banals ou tout au plus jolie.

Quand à moi, cet endroit m'a vraiment plu car il correspond à une certaine nature que j'apprécie le plus : de grands espaces avec du volume, de la forêt et des zones dégagées, tout cela parcouru de rivières.

Le soleil bas du matin, qui brille face à nous, voile les détails du panorama tout en surlignant le relief. Nous attaquons la descente dans cette large cuvette. Au milieu se tient un énorme îlot rocheux d'une petite centaine de mètres de haut, le "rocher des hyènes". Il parait qu'avant les hyènes du coin s'y rassemblaient.

A ces pieds, on peut voir à contre jour un arbre mort et tordu, entouré de terre noircie par un feu de brousse et encadré par d'autres formations rocheuses de moins grande envergure. Ce décor donne plus d'impact au nom du lieu. On s'attend même à voir des ossements d'éléphants et à entendre ricaner les hyènes, comme celles du "Roi Lion" (désolé pour les références ! Chacun son époque, mais je vous rassure je ne connais pas une seule des chansons par coeur).

Arthur G à la "rencontre" du Fouta Djalon

Lorsque l'on passe sur le côté, je peux enfin contempler les détails de la roche. Il y a de belles fissures qui parcourent ce rocher et de nombreuses irrégularités sculptées par le temps, qui en feraient un sacré putain de bon spot d'escalade. En regardant les autres éperons rocheux aux formes biscornus tout autour, je me rends compte qu'il y a un potentiel énorme pour ce lieu au niveau de la grimpe. C'est un Eldorado de l'escalade.

Plus loin, les immenses falaises de plus de 200 mètres de haut me le confirmerons. Peut-être un futur filon de développement (voir une expérience intéressante en cours au Burkina Faso dans le pays gourmantché : avis aux amateurs pour le Fouta !) ???

Dans cet environnement, je saute de rocher en rocher. Je parle beaucoup à Abdou en lui expliquant ce délire d'escalade. Lui paraît sceptique et trouve cela un peu dangereux tout de même. Je sifflote des chansons et nos pas nous entraînent jusqu'à la fin de la cuvette, qui donne sur une grande vallée. Je rigole en contemplant ce paysage tellement il me plaît. Nous sommes au bord d'une falaise d'une centaine de mètres de haut."

Arthur G à la "rencontre" du Fouta Djalon

A suivre....

Commenter cet article