Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VTT en Guinée et au Fouta

Publié le par fouta-decouverte

Pour les amateurs de VTT et de découvertes africaines, la Guinée, et plus particulièrement le Fouta djalon, est une destination vraiment sympa.

Témoignage d'un amoureux des découvertes africaines en VTT :

"En gros, notre itinéraire en Guinée... C est l ami qui était avec moi qui a beaucoup travaillé le parcours avec google earth. Je dirai donc qu'est bêtises, car je vous refais le parcours avec la carte IGN qui a pas mal d erreur...
J1: départ de voiture de Conakry. Début du vélo à Coyah. Piste vers doumbaya, kinya, ... Jusque Forecariah ou nous avons passé la nuit.
J2: moussaya, sikhourou, ... , Kindia.
J3 et j4 : telimele (on a dormi dans un village, chez l habitant, à mi distance, mais je n ai plus le nom en tête)
J5: heriko (nuit chez l habitant)
J6: timbi madina. La piste n est pas sur l IGN, mais elle existe !
J7: labe
J8: tougue
J9: kanalabe
J10: dalaba
J11: linsan
Puis retour à Conakry...
C était (trop) court et je conseille de faire plus long, car ça avait le goût de trop peu. Mais on était limite en temps, donc...
Pays vraiment sympa, pas de soucis avec les gens. Les flics (garde chasse) nous ont embêté une fois mais la situation a été remarquablement rattrape par les notables qui ont humilié publiquement le garde chasse qui nous avait malmené et essayé de nous arnaquer! Bref, très très sympa comme pays... Et superbe... Probablement un des plus jolis pays que j ai fait en vélo, avec la RCA, le Burundi et l Éthiopie... (17 pays d Afrique a vélo, 3 sans vélo...)
Très facile de dormir dans les villages, les gens sont très accueillants... Facile de manger... Bref, zéro soucis... Pays qui gagne à être connu...
Au niveau matos: faire simple ! Idéalement un VTT en acier (soudure facile si casse, contrairement à l alu...), pas besoin de matériel hi-tech... Il faut du simple et fiable que tu saches entretenir toi même...
Pas besoin de t encombrer : prendre uniquement un outil multifonctions vélo, des maillons de rechange, chambres à air, un pneu de rechange, du lubrifiant, une brosse à dent pour frotter si besoin...
Un sac à viande pour la nuit, une tenue de vélo jour, mue tenue pour la nuit+/- un rechange.
Trousse pharmacie simple.
Une lampe de poche.
Pour ma part, j essaie de ne pas me surcharger inutilement... Donc juste un petit sac à dos léger (eau et papiers administratifs), un petit sac de guidon, un sac sur porte bagage arrière (cf film).

J'ai aussi choisi la Guinée car c'est un pays qu'on me disait joli et sympa. Et c'est vrai. J'ai un ami guinéen qui m'y a un peu poussé.

*Pour sortir les vélos de l'aéroport: pas de soucis, ni en 2012, ni en 2013. Meme pas de racket.

*J'avoue que je ne suis pas "sites touristiques" personnallement. On est allé aux chutes de la Sala (je crois), mais perso, je préfère les villages, les lieux de vie simple et sans harcélement des sites touristiques. La guinée est vraiment un beau pays, et elle est un beau site touristique a elle seule....

*A Dalaba: non, on est pas allé au bureau de tourisme. On a dormi dans un petit hotel (je ne me souviens plus du nom).

*A Conakry, on a trouvé une petite guesthouse sympa et familiale (Guinedi Guesthouse).

*Globalement, il n'y a pas besoin de GPS car les pistes sont claires et il suffit de demander, les gens indiquent bien. On en avait un qui nous a été utile (indispensable) entre tougue et kankalabe car on ne voulait pas repasser par la même route et on est passé à travers champs sur une petite piste qu'on avait tracé sur le GPS hrace à Google Earth (n'est pas sur la carte IGN). Je pense qu'il y a moyen de trouver pas mal d'itinéraires bis grace au reperage sur google earth car la carte IGN date franchement....

*L'eau : celle qu'on trouvait. Bouteille ou ajout d'hydroclonazone ou micropure. Pas de soucis disgestif.... sauf dans l'avion au retour ou j'ai vomi dans les toilettes le sandwich acheté dans la salle d'attente de l'aéroport "qui devait dater un peu" (!). Mais dans les villages, zéro problème (on était vigilants)...

*Le change : facile à Conakry et dans les villes. A Conakry, la Guesthouse nous l'a fait.

*cout du voyage sur place : si hotel: prix de la nuit (10 euros/j?) + 5 euros /j pour manger... ce qui coute cher: l'avion, les hotels, les transferts en voiture pour sortir de Conakry...

* si il y a un conseil: prendre un temps suffisant. 10 j, c'est trop court. Le Fouta est vraiment beau, il faut en profiter. En plus, c'est sympa.... alors.... faut y aller !

J'espère que mes conseils de seront utiles !

Vincent

Commenter cet article