Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Périple ouest africain par Claude et Alain

Publié le par fouta-decouverte

De retour de leur périple ouest-africain (Maroc, Mauritanie, Sénégal et Guinée), à bord de leur camping-car Mercedes, Claude et Alain nous font profiter de leur(s) expérience(s) (pour ceux qui seraient intéressés, nombreuses coordonnées GPS pour les sites, bivouacs, ...), de leurs découvertes aussi.

Périple ouest africain par Claude et Alain

Guinée

Visas obtenus à l’ambassade de Guinée (Conakry) à Dakar : environ 53€ (pour 2, on a payé 100€ + 5000 cfa). Délai normal de delivrance = 72 h, mais en venant tôt le matin et en discutant un peu, on a eu nos visas le jour même.

Formalités : côté Sénégal à Kalifourou, 30 kms avant la frontière, le passage en douane, gendarmerie, police se fait sans souci en 15 mn chrono. Ils ne visent pas le carnet ATA (pas de CDP) !!!!

Côté Guinéen à Sambailo, rebelote : police, douane… Les agents prennent un feuillet du carnet mais ne tamponnent rien !!! Puis à Koundara, nouvel arrêt obligatoire aux douanes pour un simple contrôle…..Ouf, ça à l’air fini !

Eh bien non, ce n’est pas fini …à l’entrée de Gaoual, un douanier nous dit que le carnet n’est pas rempli et qu’il n’est pas valable pour la Guinée (ce qui est bien possible !!!), que ça ne va pas… Bon après quelques palabres, ça va quand même !?!

A y regarder de plus près, le plus simple est sans doute de prendre un passe-avant à l’entrée du pays.

Périple ouest africain par Claude et Alain

Routes / Pistes : entre Kalifourou et Labé en passant par Koundara et Kounsitel, bon goudron jusqu'à 5 kms après Kounsitel, puis 60 kms de bonne piste (travaux de la route en cours), puis 20 kms de très mauvaise piste, reste environ 60 kms de goudron pour arriver à Labé.

Passage du bac à Bantala : 40 000 FG.

A part les 2 ou 3 axes principaux qui sont asphaltés (lorsqu’ils ne sont pas déjà « gâtés »), la plupart des pistes sont dans un très mauvais état.

Bivouacs : peu de structures prévues pour le camping … La plupart du temps, nous cherchons un endroit plat, retiré de la piste. Dans les villages, le terrain de foot peut faire l’affaire (attention il y a souvent match en fin d’après-midi !).

Dans les villes, nous préférons chercher une cour d’hôtel ….

L’électricité est encore un bien relativement rare, disponible quelques heures par jour seulement. Idem pour l’eau.

Les prix sont relativement élevés en Guinée : GO = 8000FG/l – bouteille d’eau = 6000 FG – une pomme = 3000FG – Canette = 5000FG – 3 bananes = 1000FG – pain = 3000FG. :

Périple ouest africain par Claude et Alain
Périple ouest africain par Claude et Alain

Sites visités :

Echelles de Lelouma (dans Labé) : Voir vidéo

Chute de la Salaa (dans Labé) : à quelques kilomètres de Labé point de vue sur la cascade à proximité d'un campement en cours de construction. D'ici, en descendant le long du torrent par la gauche sur les rochers, on peut rejoindre le sommet de la chute principale. Belle ballade pour les courageux.

Périple ouest africain par Claude et Alain

Chute de Kinkon (dans Pita) : belle chute et baignade en amont de la chute. Et une centrale électrique à visiter ....

Chutes de Kambadaga (dans Pita) : hautes chutes, baignade et bivouac possible. Voir vidéo

Périple ouest africain par Claude et Alain

Sébhory (dans Dalaba) : village sur la route entre Dalaba et Pita : forêt de pins et accueil chaleureux !

Dalaba : visite de la villa Syli et de la case à palabres. Voir vidéo

Le pont de Dieu (dans Dalaba) : à environ 5 kms de la route. Parking devant une ancienne villa. D'ici partir à pied pour une demi-heure de marche par le petit sentier à droite juste avant la cour de la villa. Traverser un petit ruisseau, peu après vous êtes arrivés sur le site du pont de pierre.

Chute de Ditinn (dans Dalaba) : env. 30 kms de mauvaise piste depuis Dalaba. A proximité de la chute, on laisse la voiture "au parking" (case avec gardien : 30000 FG / voiture) et on continue une demi-heure à pied pour arriver à la chute que vous voyez depuis quelques kilomètres. Sur la fin, chemin étroit au milieu des arbustes. Pas beaucoup d’eau à la mi février. Voir vidéo

Retour possible par le village de Ditinn, prendre à gauche à la borne René Caillé; à Kebali, aller tout droit et on arrive sur le goudron à Bomboli. Piste plus longue mais moins accidentée et presque bonne.

Un grand merci à Claude et Alain.

D'autres infos également disponibles sur les autres pays qu'ils ont traversé.

N'hésitez pas à me poser vos questions sur mon adresse mail (voir "Contact").

Commenter cet article