Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

WE au Fouta avec Aude P

Publié le par fouta-decouverte

Aude P travaille à Kindia pour une ONG agissant dans le secteur de la Santé. Elle tient un blog sur sa vie en Guinée. L'article ci-dessous est tiré de ce blog :

" Ainsi, pour un WE de 3 jours, j'ai pris la route du Fouta Djalon! Besoin d'air et besoin de revoir quelques paysages que j'avais déjà découvert il y a quasiment 1 an. Néanmoins, j'ai pu découvrir de nouveau lieu et, surtout, dormir dans la case de Nadine Bari.

Au programme, visite de Dalaba et de la petite maison artisanale où l'on vend le cuir. C'est toujours un peu cher au début mais il faut prendre le temps de négocier avec les artisans locaux.

Petite visite de l'hôtel Sib et de son merveilleux point de vue ;)

Baignades dans les chutes de Kambadaga. En amont de la cascade, on peut se baigner dans les petites piscines naturelles.

La chute, elle, est toujours impressionnante.

Néanmoins, j'aimerai vraiment voir cette dernière à la fin de la saison des pluies quand l'eau s'écoule sur toute la longueur de la chute (oui oui oui, pour preuve voici une photo, et je me promet que je vais y retourner en octobre pour voir ça de mes propres yeux) !!!

Découverte de la chute de Kinkon. Très belle aussi avec un très joli canyon. Néanmoins, le site est beaucoup moins agréable étant donné que cette chute se trouve tout près d'un barrage de même nom. Je ne m'y suis pas rendue (au barrage), mais même au niveau de la chute, il y a des infrastructures en béton qui ont été installé et qui "gâchent" un peu le coté sauvage de cette chute de Kinkon.

Le lundi de Pâques, j'ai flâné dans la case et surtout j'en ai profité pour discuter avec le gardien de la case et sa famille. J'ai pu faire une photo de l'âne de la maison qui permet à ces derniers de transporter les bidons d'eau qui sont puisé dans un point d'eau à 2km. J'en ai aussi profité, comme ils étaient très sympathique, pour faire une photo avec mon super appareil instantané (merci ma petite sœur pour le cadeau) et lui remettre cette dernière. Ils étaient super heureux.

De plus, je suis allée saluer mon cher Djouma (guide du Fouta basé à Sebory que j'ai connu il y a un an ) qui fabrique toujours son superbe miel local et qui, avec sa famille, vend des supers léfas !

Enfin, comment passer à Dalaba sans aller se "perdre" dans ses jardins potagers (poivrons, tomates, carottes, poireaux, pomme de terre, fenouil, ...) et déguster des succulentes fraises !!! "

Commenter cet article